Terrorisme nucléaire
Le Terrorisme Nucléaire peut désigner l'une des attaques terroristes suivantes :

   1. Utilisation d'une arme nucléaire contre une cible civile
   2. Utilisation d'une bombe radiologique ou bombe sale contre une cible civile
   3. Attaque d'une centrale nucléaire ou d'un site de stockage de déchets nucléaires

Certains pensent que de tels actes ne se sont jamais produit. D'autres croient que les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki constitue un tel acte (affirmation qui dépend grandement de la définition de "terrorisme" qui est utilisée). La menace des organisations terroristes utilisant des armes nucléaires (particulièrement les très petites armes, telles que les mini-nukes) a été dénoncée dans les discours et la culture occidentale au moins depuis les années 1970.

En juin 2002, le citoyen américain José Padilla a été arrêté car il était accusé de planifier une attaque radiologique sur la ville de Washington, DC; Padilla est actuellement (2005) sous arrêt militaire américain.

En août 2002, les États-Unis ont lancé un programme pour suivre et sécuriser l'uranium enrichi de 24 réacteurs de conception soviétique dans 16 pays, dans le but de réduire les risques que des matières nucléaires tombent dans les mains de terroristes ou d'états voyous. La première opération du programme fut le Project Vinca, une opération en Serbie "pour retirer une quantité d'uranium hautement enrichi, suffisante pour produire 2-1/2 armes nucléaires, provenant d'un réacteur de recherche proche de Belgrade" .

Dans le but de réduire le danger d'une attaque utilisant des déchets nucléaires, la membre de la Commission de l'Union européenne Loyola de Palacio a proposé en novembre 2002 la création de normes communes dans l'Union Européenne, en particulier dans les nouveaux pays membres qui exploitent des réacteurs de conception soviétiques, pour l'organisation du stockage en subsurface.

Le 9 août 2005, l'ayatollah Ali Khamenei lança une fatwa interdisant la production, le stockage et l'utilisation d'armes nucléaires. Le texte complet de la fatwa a été reproduit dans un rapport officiel lors d'une rencontre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (IAEA) à Vienne.
Fonctionnement
Nucleaire Civile
Nucleaire Militaire
Risques et Nucleaire
MENU